2 octobre 2016

Amer Benouda intervient dans l’Europe Centrale et Orientale

Lors de la 10e édition du Forum économique des jeunes Leaders organisé en Pologne à Nowy Saçz, Amer BENOUDA était présent pour représenter certains organisations dont il fait partie (comme l’association internationale European Students for Liberty et son entreprise Ibn Battuta Solutions).

Amer Benouda s’est rendu aussi à un autre rendez-vous en Pologne considéré comme le «Davos d’Europe Centrale et Orientale» à Krynica, qui  rassemble des hommes politiques, des hommes d’affaires, des chercheurs et des organisations non gouvernementales, initialement de l’Europe centrale. Ce Forum est aujourd’hui élargi à tous les pays d’Europe et de la Méditerranée. Cette edition du Forum a réunit plus de 3.000 participants sur trois jours avec 120 débats sur des sujets socio-économiques, culturels et environnementaux.

Amer Benouda a pris part à un débat autour le future de l’Europe avec Mr. Jan Krzysztof Bielecki (ancien Premier ministre de la Pologne, Président du Conseil Partners in EY), Mr. Kristian Friis Bach (Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies), Mme. Margarida Marques (Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes au ministère des Affaires étrangères du Portugal), Mme. Zanda Kalniņa-Lukaševica (secrétaire parlementaire du ministère des Affaires étrangères, de la Lettonie), et Mme. Ana Birchall (président, Comité des affaires européennes, Chambre des députés, Roumanie).

093

L’objectif de son intervention consistait à répondre à la problématique du désengagement des jeunes dans la vie politique, en montrant à quel point nous assistons aujourd’hui à une grogne des jeunes; grogne contre ce qui est appelé la politique politicienne, signifiant de beaux discours technicisés, au point que plus personne n’y comprend plus rien et accessible qu’à un très faible nombre de personnes, grogne contre les mécanismes de piston dont même les postes électifs sont devenus réservés aux enfants d’anciens hommes politiques. Alors, de quoi nous avons besoin en ce moment c’est de dépoussiérer la politique, d’adapter le dialogue, et d’innover ensemble en donnant plus la parole aux jeunes.

Pour ces raisons, les jeunes croient et voient plus d’opportunités dans le monde de l’entrepreneuriat et la création de nouveaux projets innovants et disruptifs pour changer le monde. Surtout, que nous assistons à une jeunesse, de plus en plus, cherchant à apporter des choses positives à la société, complètement loin de la vie politique et au-delà de la création d’une start-up pour la commercialisation d’un produit, ce qui les motive, c’est une passion et une vision pour changer les choses.

Amer BENOUDA a pu nouer aussi de nombreuses relations avec des chefs d’entreprises et des hauts responsables des différents pays Européens afin  de les mettre à la disposition des entreprises Marocaines ou Françaises souhaitant partir à la conquête des marchés de l’Europe Centrale et Orientale.

Categories: BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
marocchine
Libre-échange Chine-Maroc : le pari peut être gagnant

  Le roi Mohamed VI s'est rendu en visite officielle en Chine les 11 et 12 mai où ils ont été...

n-ASEAN-RABAT-large570
Le rêve « aséanien » à la place du rêve « européen » pour les entreprises marocaines

  Cette article a déjà été publié sur:  Huffpost Maghreb: http://www.huffpostmaghreb.com/amer-benouda/le-reve-aseanien-a-la-place-du-reve-europeen-pour-les-entreprises-marocaines_b_9776244.html La moitié de la population mondiale vit en Asie. N'est-ce...

Fermer