6 juin 2014

Comment pouvez-vous pivoter votre projet?

 

A chaque vie d’un produit ou d’un projet, connaît des hauts et des bas. L’entrepreneur ou la personne qui mène un projet se trouve dans un carrefour pour choisir l’un des deux voies ;

  • Changer de cap
  • Ou persister et continuer dans la même voie

 

Ce que j’ai trouvé intéressent, est le premier choix « changer de cap » que je vais traiter dans cet article; le changement de cap ou ce qu’on appel un pivot. Dont, je vous partage l’un des extraits de l’ouvrage « Lean Startup » d’Eric Ries.

Sur ce, je vous fais découvrir 7 types de pivots sur 10 présentés par l’auteur dans l’ouvrage, et qui me parait les plus utilisables.

Avant que vous vous mettiez dans le bain, vous devez savoir que la plupart des entrepreneurs qui ont pris la décision de changer de cap vous diront qu’ils auraient dû le faire plus tôt ! Car, ce n’est pas seulement un simple changement, mais aussi l’opportunité de tester de nouvelle idées, concepts et hypothèses concernant votre produit/projet.

 

pivoter

 

A voir les 7 pivots possible :

  • Pivot restrictif : c’est quand l’un des fonctionnalités de votre produit devient le produit même. Par exemple, dans votre projet vous faites tous ce qui est web marketing, alors vous procédé à ce type de pivot pour garder juste une activité qui est l’optimisation du e-commerce, à titre d’exemple.
  • Pivot extensif : c’est au moment où vous voyez que l’activité ou la fonctionnalité de votre produit initiale peut être enrichie par d’autres activités qui pourront être opportuns. Autrement dit, c’est l’inverse de premier exemple ; par exemple vous faites juste de la communication en ligne mais vous procédez à ce type de pivot pour faire tous ce qui est web marketing.
  • Pivot/changement de segment client : c’est possible d’illustrer ce pivot à travers la rentabilité ; qui peut être très faible et par conséquent faut revoir si votre segmentation est bien définie. Donc, le projet/produit est partiellement confirmé, il répond bien à des problèmes ressenti par quelques clients, mais il ne s’agit pas des vrais clients qui vont être le moteur de croissance et d’alimentation du projet.
  • Pivot/changement du besoin du client : c’est l’inverse de 3ème type ; le client est bien ciblé mais a un problème à résoudre différent de celui que vous avez prévu. Autrement dit, vous avez choisi une segmentation et au moment de confirmation de votre produit, vous n’avez pas trop pris en considération votre cible, ce qui va vous obligé de repositionner votre produit ou de le changer complètement parfois !
  • Pivot/changement d’architecture d’entreprise: se sont deux visions/architectures ; soit marge élevée avec volumes faibles (B2B), ou marge faible avec des volumes importants (B2C). Le fait de revoir votre modèle est le changer, en passant d’un mode à un autre, soit vous choisissez une commercialisation de masse ou une vente avec des cycles plus longs et plus couteux.
  • Pivot/changement de moteur de croissance : c’est la stratégie de croissance qui permet de se développer plus rapidement, et qui est possible de la changer en fonction de votre manière à développer votre produit/projet, d’où ces stratégies sont définies à 3 types de stratégies selon l’auteur : stratégie viral, stratégie fondé sur la fidélisation, stratégie fondé sur l’acquisition payante.
  • Pivot/changement de canal : ce sont les canaux possible de commercialiser votre produit, dont vous envisagez à changer le canal de commercialisation une fois vous verrez que le changement de canal va être plus efficace à votre rentabilité. Par exemple, passer d’un canal d’intermédiaires (des magasins) à un autre type de canal. Bien sûr, ce changement va être en fonction des déterminants tels que les prix, les couts, les fonctionnalités, les concurrents, etc.

 

En tous les cas, n’importe quel soit votre choix en matière de pivot et de changement, il devra être comme une nouvelle vision stratégique qui aboutira à des bons résultats A TRAVERS LA VÉRIFICATION DE CHOIX VIA DES MINI TESTS AVEC QUELQUES CLIENTS.

Ainsi, vous devez avoir en tête qu’en changeant l’un des parties de votre projet, ça ne veux pas dire que vous lâcher de votre vision ou vos objectif, par contre, ce n’est qu’une étape de bien établir la viabilité de votre projet sur le marché.

 

Categories: BLOG , Entrepreneuriat , Partage d'expériences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
who_cares
Différencier l’entrepreneur social de l’acteur associatif?

  Cet article invité a été rédigé par notre ami Ismail Chaaouf ; fondateur ‘Alternative Scenarios To Lead New Educational Systems’,...

p2
Ne plus craindre l’échec ! Part 2 – Astuces

  Aujourd’hui, j’aimerais reprendre et continuer à développer l'article « Ne plus craindre l'échec! » suite à quelques demandes des...

Fermer