21 avril 2014

Ne plus craindre l’échec!

 

Combien d’entrepreneur et des jeunes (comptant à commencer leur business) ont peur d’échec ?

Combien ont-ils lancés leur premier essai et ont-ils lâchés directement après un simple échec ?

Combien sont-ils privés de leurs convictions, leurs idées, leurs concepts sans prendre aucune décision courageuse à essayer de corriger leurs produits quant à leurs convictions, malgré que ça conduise à un échec total?

 

Nombreux des questions que je me pose, quand je vois de plus en plus des jeunes lâchant leurs projets suite au premier essai qui a connu un échec!

Il faut bien savoir que cette peur d’échouer, ou cette crainte de premier échec au premier essai ne fait qu’augmenter encore les risques. Car, on ne s’assure et on ne pourra pas avoir des vérifications palpables qu’une fois notre projet mise en œuvre.

Donc, ça sert à quoi cette crainte et cette peur ?

Alors, affronter vos peurs et être prêt à échouer (et souvent en public). Je sais bien que c’est un conseil que vous l’avez déjà entendu plusieurs fois. Mais, croyez que vous devez ressentez le problème et l’échec de manière plus vive.

 

Donc, si vous travaillez seul n’hésitez pas à ignorer cette crainte, si vous êtes en groupe (collaborateurs) en travaillant sur un projet ou un nouveau produit n’hésitez pas aussi à éviter cette crainte surtout avec toute l’équipe car elle va que vous démoraliser de plus.

 

échec

 

Comme, est connu « le client est ROI ». C’est complètement juste au moment de lancement de votre produit/projet. Car, quoi qu’il soit votre produit/projet que vous allez lancer, vous auriez du mal à être à la hauteur des attentes de tous les parties prenantes ! Cependant, le plus important est de bien connaître largement votre produit/projet et de recueillir un feed-back de votre clientèle.

 

Pour cela, prenez-bien votre temps à se mettre dans le marché, ne faites pas des grandes pas qui ne vous correspond pas ! Autrement dit, par démarrez pas trop rapidement des phases tels qu’en marketing.

Car, vous devez garder en tête que plus on investit d’argent, de temps et d’énergie dans une idée, plus il est difficile de change d’orientation.

 

Pour réduire cette crainte et cette peur d’échec, faites les bons pas au bon moment, pas plus pas moins ! Par exemple, tant que vous n’avez pas gaspillé trop d’énergie dans des campagnes de publicité, de relations publiques et de sortie publicité prématurée, vous pouvez très bien changer de cap sans nuire à votre image.

Et par conséquent, les feed-back que je vous ai parlé au début, vont être votre assurance et garantie de changer de cap, de prolonger la vie de votre produit/projet, et de pivoter, de résister, etc.… tout en prenant un tas d’assurance et de garantie par votre clientèle que vous a aidé à travers leurs feed-back.

 

Categories: BLOG , Entrepreneuriat , Intrapreneuriat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Aimez-vous ce que vous faites
Aimez-vous votre activité?

  Le moment ou j'étais heureux et j'ai senti que je suis chanceux durant toute mon aventure entrepreneuriale, c'est le...

Le-Réflexe-Soft-Skills
Livre: Le réflexe Soft Skills [Partie I]

  Samedi, le 11 Janvier j’ai eu le plaisir de recevoir un nouveau livre qui vient de sortir le 8...

Fermer