7 août 2014

Tétouan entre surcharges, embouteillages et malaise des Tétouanais

 

C’est vrai que c’est le premier été où je ne le passe pas dans ma ville natale Tétouan, mais les publications et les discussions entre amis et familles (aux réseaux sociaux) autour la situation de Tétouan, et la saturation de la ville en période estivale m’ont poussées à en parler, écrire et transmettre un panorama récapitulatif de la situation de la ville en quelques phrases (en espérant qu’ils changeront l’avis et la destination de ceux qui vont venir prochainement), aussi quelques idées et réflexions pour commencer à penser de sortir de cette crise !

 

Tétouan en été ? késako ?

Tétouan, ville saturée « par excellence » en période estivale. Elle vit une animation particulière avec l’arrivée en masse des estivants.

Tétouan est archicomble et la ville étouffe sous le poids de cette marée humaine, la ville et la seule entrée s’éveille chaque jour avec un trafic très dense.

Un flot humain se forme. Difficile d’accéder aux artères principales de la ville telle que Mdina Kdima, Feddan ou M’tamar… Les bousculades se multiplient. Les trottoirs (Avenue Mohamed 5, La côte à Martil) sont ENVAHIS par les commerces ambulants. Le problème ce que tout est permis ! L’arrivée des touristes notamment internes en masse durant juillet et août corse la situation comme les étés derniers. Ce qui a engendré une sur densification de la ville.

 

Surcharge, surpeuplement et embouteillages à Tétouan

Tétouan est carrément asphyxiée par ce flot de véhicules qui, chaque jour, l’investissent de toute part. Il est arrivé que les embouteillages paralysent, durant de longs moments, certaines rues principales de la ville les plus fréquentées. Les spectacles auxquels on assiste alors sont des plus navrants.

Comme lors de chaque période estivale, Tétouan fait face à un sérieux problème de la surcharge des routes, des magasins et des services dû à l’important flux de vacanciers qui double d’année en année.

Ce phénomène touche presque tous les secteurs. Cependant, les habitants de Tétouan ne savent plus à quel saint se vouer, pour exprimer leur colère. En effet, que ce soit aux sorties Est ou ouest de Tétouan, à tout moment de la journée la circulation est très difficile et la vie insupportable aussi bien aux habitants qu’aux vacanciers, et particulièrement aux transporteurs. Toutefois, les routiers évitent souvent les routes et pistes nationales et prennent les autoroutes pour qu’ils tombent aussi dans un énorme embouteillage qui ne prend jamais fin.

Ce problème qui dure depuis des années, met toute la ville et les usagers dans un état d’effervescence. Il fallut l’intervention de l’État et de la région pour délibérer la circulation, alors que s’est faite ; des voies qui sont ouverts et élargis pour but de la ville puisse respirer un peu, MAIS ça n’a jamais arrivée, elle souffre plus qu’avant.

Des plages saturées

De Martil, Cabo Negro, Kabila, Mdiq, Marina Smir ou même Fnideq à côté les frontières, la côte ressemble déjà, à midi, à une fourmilière où tout s’entremêle, où l’on ne distingue plus rien, à part les baigneurs qui profitent, de quoi ? du beau temps pour se bronzer et se baigner ? je ne pense pas ! Les plages ont toutes un point commun et pas des moindres, celui de l’insalubrité. En effet, se garer dans un espace où des saletés jonchent le sol n’est pas une opération des plus aisées. Passée cette étape de pilotage automobile et arrivé à bon port, il est difficile de trouver une place où planter son parasol.

Des commerces noirs de monde

Plutôt curieuse la fluctuation des prix durant ce mois de Juillet et d’Août. Les consommateurs ne reculent pas. Ils achètent même à des prix chers. Boulimie ou pas, chacun navigue à vue selon la latitude et le tirant d’eau de son portefeuille. Autre histoire, 10 Dh pour un taxi Martil-Tétouan, Ok allons-y ! Les prix grimpent ! Une virée du côté des cafés et des restos de la ville, de Martil, Mdiq et Findeq nous révèle aussi cet afflux sans cesse croissant des estivants qui dépensent sans arrêt. C’est dire que tout bouge à Tétouan. Cela fait travailler la ville économiquement, ce qui me fait à penser de supporter cette marée humaine durant ces deux mois faute de touristes… Ça fait rentrer de l’argent en cette période crise et dynamiser l’économie de la région. Mais, les Tétouanais ?

 

Malaise pour les citoyens, et les Tétouanais en particulier

Ce phénomène de la surcharge des routes, demeure un malaise pour les citoyens de la ville, puisqu’il touche presque tous les secteurs.
Pour celui du transport, je retiendrai un certain malaise chez quelques amis qui travaillent. Ces derniers ont aussi leur misère à raconter, tant qu’ils se trouvent dans une foule importante à l’arrêt de bus ou des taxis, où est très difficile de se trouver une place.
Par ailleurs, les commerçants et les restaurateurs sont, quant à eux, satisfaits d’un côté et dépassés d’un autre, surtout il y a une forte demande qu’il n’arrive pas de s’excuser auprès des clients faute de places ou de nourriture. Même les prix connaissent, sans doute, une augmentation. Sans parler des commerces et agences (bancaires, etc.), inutile d’espérer ; les petits salles ne peuvent contenir ce nombre important d’usagers/passagers obligeant nombre d’entre eux d’attendre (dehors en plus) en position debout, tout à fait normal.

 

 Et alors la solution, mes chers compatriotes? A vos avis ?

Personnellement, je sais bien que cela crée un certain dynamisme économique à la région qui s’ouvre sur Tétouan et d’autres villes et communes de la région. Je sais bien que c’est le droit de chaque Marocain de venir pendant une ou deux semaine afin de changer d’air et que les petits bambinos puissent profiter de leurs vacances. Et je ne suis pas du tout contre des personnes en particulier qui viennent d’une ville en particulier. Par contre, cela me fais du bien en voyant mes chers compatriotes avoir cette opportunité et cette possibilité d’en profiter, je n’ai qu’à vous dire profiter de plus !

Mais s’il vous plaît en restant toujours civilisé,  fidèle à notre identité qui est le « Maroc » non pas seulement Casablancais, ou Kenitri, ou Fassi ou autres (comme si, je m’en fou de la ville d’où je passe que deux jours), et je vous assure que cette volonté permanente d’œuvrer la qualité de la ville, de vie et du pays est extrêmement importante.

Juste, pour vous faire savoir et à prendre en considération que la ville est condamnée d’une insécurité grandissante et des actes de vandalisme constants, un jour ne se passe sans que soit un objet commun cassé, soit une fille ou quelqu’un ne soit agressé, ou qu’un cambriolage n’ait lieu. Donc, c’est une responsabilité à porter tous ensemble.

Comme, je me permets à demander à tous les Tétouanais d’être toujours à la hauteur, avec nos valeurs d’amour, d’aide et de solidarité. Et je suis sûr que vous voulez que défendre notre ville, pas du tout de racisme.

 

Pour conclure, il est important de faire l’accent sur Tétouan (et la région) de demain ! Il est question de revoir la stratégie nationale de développement du tourisme, (même si je crois, qu’il y a un cliché c’est que l’été c’est le NORD.). Il faut un développement intensifié des autres communes balnéaires, il faut prendre en charge des besoins des citoyens en détente et loisirs comme l’un des objectifs fondamentaux visés par la stratégie nationale de développement du tourisme, il faut, et il faut… Il faut aussi, que nous soyons au sein de cette transition avec nos responsables, un développement ne passera que par notre collaboration en tant que citoyens Marocains. Et j’en profite à travers ce billet, de demander au Wali comme aux responsables de notre région davantage de vigilance et de moyens à ce niveau, une préparation en amont au niveau local comme au niveau national vers ce sens est demandé et obligé !

 

Categories: BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Africa summit
Réflexions autour du sommet USA-Afrique

Suite au sommet États Unis-Afrique, qui se tient du 4 au 6 dans la capitale fédérale américaine, j'aimerai partager quelques...

FT_SM-le-Roi_
Éclairage et analyse du discours royal à l’occasion de la Fête du Trône

  Un billet qui est complètement différent de mes anciens articles dans ce blog, dont je vous expliquerai la raison...

Fermer